Janina, apprenante SecOps: “Chez BeCode, on vous accepte tel que vous êtes”

par Déc 21, 2020Actualités

Après avoir perdu son emploi d’ingénieur de terrain au Parlement européen, Janina a décidé qu’il était temps de changer de vie. En cherchant des écoles de code à Bruxelles, elle est tombée par hasard sur BeCode et sa passion pour l’informatique l’a persuadée de suivre non pas une, mais deux de nos formations. Lisez tout sur son parcours chez BeCode dans l’interview ci-dessous.

Que faisais-tu avant de rejoindre BeCode ?
‘Je travaillais en tant qu’ingénieur de terrain au Parlement européen, mais j’ai dû quitter mon poste, et c’est alors que je me suis mise à la recherche de nouvelles opportunités.’

Comment as-tu découvert BeCode ?
‘En cherchant après des écoles de code sur Google, je suis tombée sur BeCode et j’ai décidé d’y tenter ma chance.’

Qu’est-ce qui t’a convaincue d’entamer une formation chez BeCode et pas ailleurs ?
‘La dynamique de BeCode, le fait de pouvoir y être soi-même. J’ai d’abord commencé une formation dans un centre de formation similaire, mais tout devait se dérouler comme ils le voulaient et vous deviez être qui ils voulaient que vous soyez, et je n’ai pas aimé ça. Chez BeCode, on vous accepte tel que vous êtes.’

Avant d’entamer ta formation en SecOps, tu as suivi le parcours en développement web. Comment ça s’est passé ?
‘C’était vraiment chouette. J’ai beaucoup aimé cette expérience. Le groupe était comme une famille, on travaillait toujours ensemble et on s’entraidait.’

Sur quels langages de programmation t’es-tu concentrée dans cette formation ?
‘Je suis développeuse full-stack. J’ai donc travaillé avec des technologies front- et back-end. A la fin de la formation, je me suis spécialisée dans le SQL afin de travailler avec des bases de données.’

Pourquoi as-tu souhaité suivre la formation SecOps de BeCode après ta formation initiale ?
‘Je suis très heureuse d’avoir suivi la formation en développement web car c’était une très belle expérience, mais je n’ai pas été totalement comblée. Je ressentais l’envie d’explorer ce domaine plus en profondeur pour comprendre les raisons pour lesquelles je n’arrivais pas à accomplir certaines tâches en ligne. Comme j’avais beaucoup aimé BeCode et le message que vous partagez, je voulais continuer mon parcours ici.’

Où en es-tu dans ta formation ?
‘On vient d’entamer le dernier mois de formation, ce qui signifie qu’on est à la recherche d’un stage. On se concentre donc maintenant sur les technologies qu’on utilisera dans notre stage.’

As-tu déjà trouvé un stage ?
‘Pas encore. J’ai postulé auprès de plusieurs entreprises et j’ai eu mon premier entretien hier. On verra ce que ça donne.’

Qu’as-tu appris jusqu’ici dans le cadre de la formation SecOps ?
‘J’ai appris beaucoup de langages de programmation, mais comme il n’y a pas assez de temps pour tout apprendre pendant la formation, BeCode nous apprend également où trouver des informations précieuses qui pourraient nous aider à mener à bien vos projets.’

Quels langages as-tu appris ?
‘Les principaux langages sont Bash et Python. Il y a pas mal de chances que je travaille avec Python durant mon stage, mais je passe en revue tous les langages qu’on a vus pour être prête à toute opportunité.’

Tu as suivi nos formations en développement web et en SecOps. 

L’approche est-elle différente d’une formation à l’autre ?
‘Dans la formation en développement web, on nous donnait une semaine pour apprendre un certain langage, et après vous deviez faire vos preuves via un projet de groupe. Dans la formation SecOps, ce n’est pas toujours le cas car ce qu’on crée n’est pas toujours compréhensible pour quelqu’un qui n’est pas actif dans le domaine. Parfois, il est un peu frustrant de ne pas pouvoir montrer aux gens ce que tu as créé.’

Il est évident que le COVID 19 a impacté ta formation. Comment ça s’est passé ?
‘La formation se déroule principalement en ligne. Nous ne nous sommes pas vus depuis un certain temps, ce qui rend la relation de groupe plus difficile. Nous avons essayé, mais ce n’est pas la même chose que lorsque vous vous réunissez dans un cadre hors ligne. De plus, le travail de groupe n’est pas toujours aussi facile en ligne. Mais quand je suivais encore la formation au développement web et que je devais apprendre un nouveau langage de programmation, je mettais juste mes écouteurs pour être seule avec mon ordinateur. Donc c’est cool d’être seule à la maison et de découvrir le domaine car personne ne peut vous déranger ici. Ça a du bon et du mauvais à la fois.’

Comment surmontes-tu ces difficultés ?
‘J’essaie de rester connectée à mes collègues en leur parlant en ligne. Tout le groupe a décidé de le faire car certains d’entre nous n’ont pas de petit ami ou de petite amie et sont donc seuls à la maison et ont besoin de contacts sociaux.’

Comment expliquerais tu le SecOps à quelqu’un qui n’a aucune idée de ce dont il s’agit ?
‘Le SecOps est un nouveau poste. Un SecOps est un intermédiaire entre différents services. Il peut s’entretenir avec les développeurs, les opérateurs, etc. et devra comprendre leur point de vue et le communiquer aux autres parties. De cette façon, tout le monde peut travailler de manière beaucoup plus efficace et concrète.’

Quel est le rôle du SecOps dans le processus de développement ?
‘Il faut être au courant un peu de tout. Comme on travaille main dans la main avec plusieurs départements, il faut pouvoir comprendre ce qu’ils font.’

Tu as presque terminé ta deuxième formation. Quel a été le projet le plus intéressant sur lequel tu as travaillé durant tout ton parcours chez BeCode ?
‘Durant la formation en développement web, on a dû créer une page cookie de A à Z avec JavaScript. Quand on a cliqué sur le bouton, et qu’on a vu que le projet fonctionnait, on était tous tellement soulagés et heureux.’

Que deviez-vous programmer exactement ?
‘On devait créer une page de politique en matière de cookies qui contenait un petit jeu. D’abord, on a utilisé Canva, puis des technologies front-end et JavaScript pour rendre la page interactive.’

Quels sont tes projets pour l’avenir ?
‘Trouver un job, eh oui ! (rires)’

Quel est le job de tes rêves ?
‘Ce serait d’office un emploi en tant que SecOps, être l’intermédiaire entre plusieurs équipes. J’aimerais aussi travailler dans une école de code comme BeCode où tout le monde s’entraide et où personne n’a peur de s’exprimer.’

Vous souhaitez suivre notre SecOps Bootcamp ?

C’est possible ! – Le 19 janvier, une nouvelle classe débutera à Bruxelles.

Latest news

Recent articles

Program Manager

Program Manager

Job overviewWe are looking for a Program Manager who will support our pedagogical team by focusing on (new) projects in content & program design, acting as a Project Manager. Would you like to contribute to the development of the training offer and pedagogical...

Marketing & Communication Officer Brussels

Marketing & Communication Officer Brussels

Job overviewWe are looking for a Marketing & Communication Officer who demonstrates a generalist experience combining track records in digital and community management with experience in traditional communication channels and copywriting! Would you like to...

Aline, web dev junior à Liège : “BeCode va me permettre d’avoir un travail pour lequel je n’aurai pas la boule au ventre le matin. En me levant, je pourrai dire ‘Chouette! Je vais travailler!'”

Aline, web dev junior à Liège : “BeCode va me permettre d’avoir un travail pour lequel je n’aurai pas la boule au ventre le matin. En me levant, je pourrai dire ‘Chouette! Je vais travailler!'”

D’opératrice en call center à développeuse web. Aline a décidé qu’il était temps pour elle de changer de carrière et de se lancer dans un domaine dans lequel elle pourrait s’épanouir. Et c’est précisément ce qu’elle a fait en s’inscrivant à notre formation en...