Joffrey, junior en IA, nous parle de son aventure chez BeCode : “Ça a été comme une bouée de sauvetage.”

par Nov 27, 2020Actualités

Joffrey a commencé plusieurs formations dans l’enseignement traditionnel, mais ça n’était pas trop son truc. En cherchant une nouvelle voie, il est tombé sur les formations pratiques de BeCode. Il a décidé de s’inscrire à la formation en intelligence artificielle à Charleroi et s’est lancé dans cette nouvelle aventure avec beaucoup de courage.

Découvrez le parcours de Joffrey ici !

Que faisais-tu avant de rejoindre BeCode?
“Il y a 4 ans, j’étais étudiant à l’Université de Namur. J’y ai fait deux ans, puis je suis allé à la haute école. Ensuite, j’ai divagué car la façon de faire ne me plaisait pas.”

Qu’étudiais-tu et qu’est-ce qui ne te plaisait pas?
“J’étais en informatique de gestion, et quand j’ai commencé à avoir des cours de droit, d’économie… Je ne suis pas quelqu’un qui arrive à faire des choses théoriques, à tout retenir et restituer. Moi, j’ai besoin de pratiquer. Donc quand j’ai terminé sur un échec, je me suis vraiment demandé : “Est-ce que je vais faire de l’informatique dans ma vie? Qu’est-ce que je peux faire?”

“J’étais un peu perdu parce que quand j’étais plus jeune encore, quand j’avais 12-13 ans, j’avais déjà commencé à faire des petits programmes, des trucs tout cons, mais voilà. Et là, je me suis dit “Au final, je ne sais rien faire.” c’est donc pour ça que j’ai eu un moment de battement.”

“Puis, un jour, j’ai vu BeCode sur le site de Bruxelles Formation et je me suis dit “Tiens, ça a l’air d’être plutôt pratique et ce n’est pas un centre qui me dira que je n’ai pas tel ou tel diplôme ou qui me dira que je ne peux pas faire la formation parce que je n’ai pas de papier qui dit que je sais faire ceci ou cela. Ça a été comme une bouée de sauvetage.”

“Je ne suis pas quelqu’un qui arrive à faire des choses théoriques, à tout retenir et restituer. Moi, j’ai besoin de pratiquer”

As-tu comparé BeCode avec d’autres centres de formation?
“J’ai commencé à avoir un peu peur des formations traditionnelles en 3 ans car je me suis dit que ça allait être comme la haute école ou comme l’université. Et les formations orientées web, je sais déjà faire ce qu’on y apprend, j’ai appris ça par moi-même. En plus je trouvais qu’il y avait moins de débouchés que dans l’IA. Donc je n’étais pas très attiré par une formation traditionnelle ou une formation du style 3 mois ou 7 mois en web. Je ne parle pas forcément de BeCode, il y a d’autres formations de ce type. Mais donc oui, j’ai comparé et je n’ai pas trouvé de chose qui m’intéressait. J’ai beaucoup regardé les formations données par Google, les trucs payants. Mais là, j’avais peur qu’au final, ça ne serve à rien. Je ne sais toujours pas si ça sert à quelque chose, mais j’ai arrêté de me poser la question quand j’ai découvert BeCode.”

“Un ami à moi, qui a essayé de faire des études à Louvain et qui a échoué, a ensuite fait BeCode et a trouvé du travail. Alors il m’a conseillé d’essayer. Je me suis dit pourquoi pas.”

“Et j’avais déjà vu votre formation sur le site de Bruxelles Formation, mais j’avais quand même un doute. Je me demandais si c’était pour moi, car j’avais déjà vécu deux échecs auparavant et je n’étais pas confiant. Mais le fait d’avoir rencontré quelqu’un qui a aussi échoué, ça m’a inspiré.”

“Je pense que les gens qui ont subi des échecs ne sont pas réceptifs aux discours qui présentent tout en rose. Donc c’est bien d’avoir des gens qui racontent leur histoire.”

Qu’est-ce que tu aimes le plus chez BeCode?
“C’est une question très difficile ! J’ai commencé ma formation il y a deux semaines. Ce que j’aime le plus par rapport à ce que je m’étais imaginé et ce que je vois, c’est que mon groupe n’est composé que de 9 personnes. Alors je m’étais dit que j’allais arriver, que ça allait être comme à l’école et qu’après quelques semaines, ça allait se diviser. Et au final, les interactions sont facilitées. Le premier jour, on n’était que 9 mais on a mangé tous ensemble et j’étais surpris qu’on soit tous là. On discute tous, on s’aide tous et même si c’est dans l’esprit BeCode à la base, je pense que le fait qu’on soit 9, ça aide. Je pense que j’ai de la chance par rapport à d’autres classes.”

Après la formation, quel serait ton emploi de rêve, ton projet?
“Moi, j’aimerais travailler dans l’informatique en Amérique Latine. Je sais que les grandes entreprises partout dans le monde recrutent dans l’intelligence artificielle, donc c’est un projet pour plus tard. Entretemps, j’aimerais tout simplement travailler. Je serais heureux de pouvoir me lever chaque jour et d’avoir un truc à faire.”

Et pourquoi l’Amérique Latine?
“Parce que l’Université ne m’a pas apporté que du négatif : j’ai eu la chance de faire un échange d’étudiants là-bas et depuis lors, j’y retourne chaque année. Ca me plaît beaucoup.”

Où ça ?
“En Colombie, à Bogota.”

Tu as l’air super motivé, ça fait plaisir.
“Je suis très content d’être là car je me demandais ce que j’allais faire. J’étais perdu. Et là, aujourd’hui, on a commencé un projet et en se mettant dans le bain, comme si on était une entreprise, ça m’a montré que l’IA n’est pas si inaccessible, même si je ne suis là que depuis deux semaines. Le coach nous avait dit que ça n’était pas si compliqué que ça. Mais quand on est seul chez soi devant son ordinateur, on se demande comment créer une IA et avoir 10000 données. Ça paraît impossible. Mais le concret est là et ça me permet de confirmer que j’aime vraiment faire ça. Ça me tranquillise et je suis content. Je suis content de ce qu’on est en train de faire.”

Qu’est-ce que tu as déjà appris en deux semaines?
“Pour l’instant on a fait une révision du langage python et des Regular Expressions, une sorte de langage. C’est un truc que je n’avais jamais fait avant. Et même si plus tard je ne travaille pas dans l’IA, ce sera vraiment un plus d’avoir appris ça. La révision en Python se passe plutôt bien car à l’université j’avais déjà fait de la programmation. Et puis, aujourd’hui, dans l’IA, on met du code sur des concepts et ça me plaît beaucoup.”

Vous souhaitez suivre notre AI Bootcamp ?

C’est possible ! – Le 5 janvier, une nouvelle classe AI débutera à Anvers.

 

Latest news

Recent articles

A la rencontre de Nicolas, apprenant web dev chez BeCode

A la rencontre de Nicolas, apprenant web dev chez BeCode

Après une carrière dans l’horeca, Nicolas souhaitait prendre le grand virage du digital et ainsi faire carrière en tant que développeur web. Après une formation intensive chez BeCode et un hackathon couronné de succès, Nicolas nous raconte son histoire et son...

Responsable Région Wallonie

Responsable Région Wallonie

Le rôle proposéCes 4 dernières années, BeCode s’est déployé sur plusieurs sites de manière rapide et agile. En tant que Responsable de Région, votre rôle sera de garantir le succès du développement continu et du fonctionnement des différents services BeCode dans toute...

HR Intern/Assistant

HR Intern/Assistant

Job overviewAre you looking for an internship with responsibilities and offering possibilities to experiment many HR topics in a challenging and innovative environment? Then this opportunity is for you! At BeCode, we have 1 mission: enabling tomorrow’s digital talents...