Le développement web pour les nuls, par Bert Heyman

par Jan 26, 2021Actualités

 

Cela vous démange de changer de vie et vous avez envie de vous lancer dans un domaine qui a beaucoup de perspectives d’avenir ? Dans ce cas, peut-être devriez-vous envisager une carrière dans le développement web. Mais qu’est-ce que le développement web exactement et comment, chez BeCode, nous vous préparons à votre nouveau parcours professionnel ? Notre coach en développement web à Gand, Bert Heyman, vous en dira plus dans cette interview!

Que faisais-tu avant d’intégrer l’équipe BeCode ?
‘J’étais développeur back-end. Je me concentrais donc sur tout ce qu’on ne voit pas dans une application, tout ce qui fait qu’elle fonctionne en arrière-plan. Mon rôle était aussi de servir de point de contact pour certains clients. Ils avaient souvent de chouettes idées et nous discutions ensemble de l’aspect technique. Pour moi, participer à ces discussions était très gratifiant en tant que développeur, car on n’a pas cette chance partout. Cela m’a donné l’occasion de parler avec le client : “Votre idée a l’air vraiment cool, mais si nous l’abordons de cette manière, nous pouvons construire votre application plus rapidement ou augmenter sa durée de vie.” 

Pourquoi avoir rejoint l’équipe BeCode ?
“Il y a quelques années, j’ai rencontré quelqu’un qui m’a demandé si un emploi de coach serait quelque chose pour moi. À l’époque, je me spécialisais, donc ce n’était pas le bon moment pour postuler à un tel poste. Je n’y ai pas réfléchi sérieusement à l’époque, mais ça avait l’air amusant. Dans mon précédent emploi, je supervisais régulièrement des stagiaires. Comme je trouvais ça super cool, je voulais rester dans le domaine. J’ai alors repensé à ce que cette personne m’avait proposé il y a quelques années. L’idée m’a bien traversé l’esprit, mais à ce moment-là, elle n’est pas allée plus loin.’

“Via Stackoverflow, je suis tombé sur un poste vacant chez BeCode. Le job semblait très intéressant, donc j’ai voulu en savoir plus sur l’entreprise. Plus je lisais, plus je me disais : “C’est ce qu’il me faut ! Le poste vacant correspondait exactement à ce que je cherchais. Non seulement l’aspect technique, mais aussi l’aspect social m’ont vraiment séduit. Je suis un grand fan des organisations caritatives et de l’aide aux personnes. J’ai donc pu cocher toutes ces cases et avant même de m’en rendre compte, j’avais postulé pour un emploi.” 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire carrière dans le développement web ?
‘Dans mes humanités, j’étais dans une option très théorique: latin-maths. Ça s’est très bien passé, mais je n’avais pas plus que ça envie de poursuivre dans cette direction. J’ai décidé de commencer à suivre un cours du soir sur Photoshop et j’ai participé à un camp de vacances sur le développement web. Je me suis vite rendu compte que, bien que l’informatique soit aussi un domaine très analytique, on peut y faire preuve de plus de créativité. Dans le développement web, j’ai eu le sentiment que je pouvais créer des choses amusantes et qui ont du sens.’

‘En ce qui concerne le développement back-end, j’aime beaucoup ça parce qu’on voit tout prendre vie. On a un site web qui contient des informations, mais si on n’a pas de back-end, c’est tout ce qu’il y a. Grâce au développement back-end, on peut, par exemple, automatiser certains processus. C’est là que la magie opère.’

Quel est ton langage de programmation préféré et pourquoi ?
“Si tu poses la question à différents développeurs, tu auras des réponses très différentes.”

“Mon langage préféré est le PHP car il est utilisé dans de nombreux aspects du web. Historiquement, ce langage a beaucoup évolué. À l’origine, PHP a commencé en partie comme un langage de template, ce qui en faisait parfois un langage ni chair ni poisson. Entretemps, le PHP a beaucoup évolué et a gagné en consistance au fil du temps. Les frameworks populaires, tels que Laravel et Symphony, sont en plein essor. Ce n’est certainement pas un langage mort non plus, car on peut le voir évoluer dans ce qui me semble personnellement être la bonne direction”.

Comment expliquerais-tu le développement web à une personne qui n’y connait rien du tout ?
“Le développement du web, c’est comme apprendre à lire et à écrire. Lorsque tu apprends une nouvelle langue, tu dois apprendre et respecter diverses règles concernant l’utilisation des majuscules, le style d’écriture, etc. C’est la même chose pour la programmation. Si tu suis bien ces règles, tu peux créer de belles choses”.

Le déveleppement front-end, c’est l’ensemble des choses qui sont visibles, comme la façade ou l’intérieur d’une maison. Dans votre maison, quand vous appuyez sur l’interrupteur, la lumière s’allume. C’est ce que le back-end fait.

Comment décrirais-tu le rôle d’un développeur web ? Quels sont les aspects les plus essentiels de ton travail et pourquoi sont-ils si importants ?
‘Il faut être curieux. Avec le développement web, tu peux vraiment créer tout ce que tu souhaites. Pendant le confinement, j’allais souvent emprunter des livres à la bibliothèque, mais avant de choisir un livre en particulier, je consultais toujours les critiques en ligne. Comme il fallait beaucoup de temps pour chercher chaque livre sur Google, j’ai décidé d’écrire un plugin Chrome qui ajoute automatiquement ces critiques au site web de la bibliothèque. Tu peux construire tout ce que tu veux avec le développement web, mais le monde de l’informatique est si vaste que tu ne maitriseras jamais toutes les connaissances. Que tu sois junior ou senior, la seule chose qu’un senior peut mieux faire est de faire des recherches ou de corriger des erreurs, mais même lui ne sait pas tout. En tant que développeur, il faut donc faire preuve d’une bonne dose de curiosité. Si tu aimes les puzzles ou les escape rooms, alors ce domaine est clairement pour toi”.

“Ce qui est également très important pour moi, c’est d’avoir un bon esprit d’équipe. Quand on conçoit une application, on doit toujours se demander si c’est vraiment ce que le client recherche. L’esprit d’équipe et une bonne communication sont très importants”.

Tu as mentionné le back-end. Peux-tu expliquer à nos lecteurs la différence entre le développement front-end et back-end ?
‘Un de mes anciens stagiaires a laissé un commentaire sur ma page LinkedIn disant que j’utilisais toujours des comparaisons très surprenantes mais utiles pour expliquer les concepts. Pour expliquer la différence entre le développement front et back, j’utilise souvent l’image d’une maison.’

‘Nous venons de déménager, j’ai donc beaucoup d’idées en tête. Le développement front, c’est toutes les choses qui sont physiquement visibles, comme la façade ou l’intérieur. Dans la maison, quand on appuie sur l’interrupteur, la lumière s’allume. Le processus derrière est caché, mais s’il y a un problème dans l’installation, la lampe ne s’allumera pas et c’est ce que fait le back-end. On ne peut rien voir visuellement, mais toutes sortes de choses se passent en coulisses.’

Quels sont les langages de programmation vus dans la formation et quelle est leur utilité précise ?
‘Les fondations de la maison sont posées par le HTML et le CSS. Le HTML peut être comparé aux briques qu’on utilise pour construire une maison. Mais si on se fie uniquement au HTML, la mise en page aura l’air plutôt monotone. Comme ton site web doit également être agréable à regarder, le CSS va souvent de pair avec le HTML. Le CSS est utilisé pour l’aspect et la convivialité. Une fois que nous avons créé le site web et amélioré la mise en page, il est temps de créer une interaction. Pour cela, on peut utiliser JavaScript, un langage qui repose fortement sur la logique : “Si A se produit, nous verrons B apparaître”. Ceux qui, en secondaire, ont suivi le cours d’enseignement technique, reconnaîtront le même concept que le ET et le OU des tableaux de contrôle avec JavaScript. Si on veut ensuite créer un système pour rendre le contenu du site web gérable par le client, on peut utiliser PHP, par exemple. De cette façon, on se connecte à une base de données qui contient tout le contenu, et tout devient personnalisable. Enfin, on peut également utiliser des frameworks pour JavaScript ou PHP. Si vous en connaissez les bases, cela fera très bien sur votre CV”.

Tu viens d’évoquer le concept de framework. Quelle est l’importance de ces frameworks dans le développement web ?
‘Lorsqu’il construit une maison, un architecte ne part jamais de zéro. Les briques sont déjà là. On peut comparer les frameworks à des briques. On peut simplement réutiliser certains concepts déjà existants. Grâce à ces frameworks, pas besoin de réinventer la roue : on peut développer son produit de manière plus cohérente. Les frameworks regroupent souvent beaucoup de connaissances, sont open-source et sont généralement gérés par de grandes entreprises disposant d’une masse de connaissances. Les bons frameworks parviennent à fournir suffisamment de blocs de construction, mais laissent une marge de manœuvre pour créer ce qui a été imaginé à la base. Avec Symphony et Laravel, par exemple, on peut tout faire. Certains frameworks fournissent plus de blocs de construction et sont moins axés sur la personnalisation pure. WordPress est un bon exemple”.

Comment fait-on pour se pencher sur les compétences techniques et humaines dans la formation BeCode ?
“Chez BeCode, il n’y a pas de prof qui reste devant sa classe toute la journée et qui parle d’un sujet bien défini. En tant que coach, vous dirigez en fait une entreprise. Chaque élève est comme un membre de l’équipe qui a le soutien du reste de l’équipe car il a le même objectif à atteindre. Il y a des choses que vous pouvez faire par vous-même, mais parfois vous avez besoin d’un coup de pouce supplémentaire ou d’un peu d’encouragement et c’est ce que nous vous proposons chez BeCode.’

“Les étudiants travaillent sur de nombreux projets qui leur permettent de voir ce qu’il se passe dans les coulisses de leur futur parcours professionnel. Bien que la formation comprenne des tâches techniques, nous mettons également l’accent sur le développement des compétences commerciales. Comme j’ai souvent eu des entretiens avec des stagiaires dans mon précédent emploi, je sais très bien ce que les entreprises recherchent et j’essaie de mettre cela en pratique dans les projets sur lesquels nous travaillons.’

“Après avoir suivi une formation théorique, le premier projet sur lequel vous travaillerez peut être un peu stressant. Chez BeCode, nous mettons donc fortement l’accent sur la pratique et je soutiens cette décision à 100%.’

Comment te maintiens-tu à jour dans les nouvelles tendances de l’industrie ?
‘C’est drôle que tu me poses cette question ! La semaine dernière encore, je préparais une présentation sur ce sujet pour mes étudiants. En tant que coach, je pense qu’il est très important de se tenir au courant des derniers développements. Si on ne le fait pas, toute une partie de ce que l’on a appris dans ses études devient vite obsolète.’

‘Vous connaissez sans aucun doute Medium. Eh bien, il existe un site web similaire pour le développement web, Dev.to. C’est une très belle plateforme car la communauté y est très accessible. Même en tant que débutant, on peut y trouver beaucoup d’infos intéressantes. Parfois, j’écris aussi sur cette plateforme. Quand je travaille sur un article, je pense à la formulation et je fais des recherches supplémentaires, ce qui me permet aussi d’apprendre de nouvelles choses. Je trouve aussi que Stackoverflow est très utile, mais ce site contient surtout des solutions à des problèmes très concrets.’

‘Si on veut être proactif, je pense que Twitter est un excellent média. De nombreux programmeurs l’utilisent pour décrire brièvement ce qu’ils ont construit ou les technologies avec lesquelles ils ont travaillé. Leur tweet est souvent accompagné d’un lien vers leur blog. J’ajoute ensuite les liens les plus intéressants à ma liste de lecture.’

‘Si vous cherchez des informations de fond, les podcasts peuvent être très intéressants. Bien sûr, il existe des moyens plus rapides d’obtenir les mêmes connaissances, mais via un podcast, vous en apprenez généralement un peu plus sur la façon dont les gens ont acquis ces connaissances.’

Tout à l’heure, tu disais que la curiosité et l’esprit d’équipe sont des compétences importantes pour être un bon web develo-

ppeur. Y a t’il d’autres compétences du genre qui, selon toi, sont nécessaires pour ce métier ?
‘Tout dépend du domaine dans lequel on veut se spécialiser. Lorsqu’on postule auprès d’une entreprise, on vous demandera sans doute si vous voulez travailler comme développeur à plein temps ou bien comme project manager ou encore si vous souhaitez combiner les deux rôles. En fonction de ce choix, d’autres compétences relationnelles sont importantes.’

‘La communication est très importante, même en tant que développeur à plein temps. Vous devez être capable d’expliquer à votre client ou à votre chef de projet ce que vous voulez créer et comment vous comptez procéder. Il est également très important de pouvoir bien planifier. Supposons que vous terminiez un projet avec une semaine de retard, alors la demande a peut-être déjà manqué son objectif. En outre, il peut être intéressant d’acquérir des connaissances dans d’autres domaines que l’informatique, car cela vous permet de faire des suggestions au client.’

Comment incorpores-tu les nouvelles technologies dans le curriculum de BeCode ?
‘Cela dépend de la complexité de la technologie en question. Si elle est liée à HTML, CSS ou PHP, nous encourageons les étudiants à se pencher sur cette technologie lors de leurs exercices. S’il s’agit de quelque chose de plus complexe, nous organisons une démo ou laissons les juniors l’expérimenter dans le cadre d’un projet. Ici, l’accent n’est pas tant mis sur la façon dont on doit utiliser une technique, mais sur les raisons pour lesquelles on doit l’utiliser.’

Quel conseil donnerais-tu à une personne qui hésite à s’inscrire à notre formation ?
‘De jeter un coup d’œil aux événements organisés par BeCode. Nous organisons toutes sortes d’événements où il est possible de parler avec les étudiants et les coachs ou de s’essayer au code et voir si le HTML et le CSS sont faits pour vous. Cela donne un aperçu complet du package proposé par BeCode. C’est non seulement une opportunité très intéressante, mais cela permet également de prendre une décision en connaissance de cause.’

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?
‘Le parcours de BeCode est très difficile, mais il est aussi extrêmement important de profiter pleinement de son expérience. Nos juniors sont souvent tellement absorbés par leur parcours d’apprentissage qu’ils ne s’arrêtent pas toujours pour regarder tout ce qu’ils ont déjà accompli. Vous n’avez pas toujours l’impression de pouvoir terminer votre formation avec succès, car tout ce que vous apprendrez au début est nouveau pour vous. En tant que coach, on répète à nos apprenants que tout le monde est passé par là, mais c’est bien sûr l’apprenant lui-même qui doit être convaincu de ses capacités. En tant qu’apprenant, il faut prendre le temps de se rappeler où l’on était il y a un an ou un mois. On peut comparer cela au fait de se tenir à mi-chemin dans l’escalade d’une montagne. On peut regarder le sommet en se disant “Je vais devoir investir beaucoup d’énergie dans le reste de l’escalade”, mais on peut aussi regarder vers le bas et se dire “La première moitié a été difficile, mais je l’ai fait, donc ça ira pour la deuxième moitié.’

Vous souhaitez suivre notre formation en développement web ?

C’est possible! – Inscrivez-vous à notre prochaine formation à Anvers avant le 12 février!

 

Latest news

Recent articles

AI & Data Science Trainer / Coach

AI & Data Science Trainer / Coach

Job overviewAt BeCode, we have 1 mission: enabling tomorrow’s digital talents to blossom. We believe that education makes anything possible. Since 2017, BeCode has been offering inclusive coding bootcamps to jobseekers to start their career in the ICT sector as a web...

WebDev Trainer / Coach

WebDev Trainer / Coach

Job overviewOur trainers are learning sherpas, who know shortcuts in the mountains our learners (also called juniors) have to cross to acquire the necessary soft and hard skills required by the job market. By using our pedagogic framework of 7 pillars and leading the...