Contest

Play With Orange

Take

a selfie

& win!

orange-logo

[Meet the team] A la rencontre de Nicolas

par Dec 7, 2020Actualités

Après avoir travaillé comme comptable pendant plusieurs années, Nicolas ne tire plus beaucoup de satisfaction de son travail. Une bonne dose de curiosité l’a attiré vers la formation en développement web de BeCode. Aujourd’hui, trois ans plus tard, Nicolas fait partie de l’équipe de BeCode et s’est donné pour mission personnelle de préparer la prochaine génération de développeurs web à leur nouveau parcours professionnel.

Vous souhaitez en savoir plus sur son parcours chez BeCode ? Il vous racontera tout cela dans l’interview ci-dessous !

Peux tu nous parler un peu de toi ?
“Je suis liégeois! J’ai d’abord étudié l’histoire et l’archéologie car l’histoire, c’est ma passion. Ensuite, j’ai fait des études de comptabilité pour des raisons alimentaires : il y avait beaucoup d’emplois dans ce domaine. Puis, j’ai travaillé en tant que comptable pendant des années.”

Qu’est-ce qui t’a donné envie de te réorienter en suivant une formation chez BeCode ?
“Un jour, un ami développeur web m’a demandé si je continuais d’apprendre des choses dans mon travail et si j’avais encore de la passion pour mon travail. Et effectivement, je n’étais plus très motivé. Ensuite, il m’a parlé du développement web et il m’a conseillé de m’y intéresser car beaucoup d’emplois sont disponibles dans ce domaine. Etant donné que je suis curieux, il pensait que c’était un domaine qui m’intéresserait.”

“Alors, j’ai commencé à m’auto-former sur Khan Academy et Codecademy et je trouvais ça intéressant. Puis, j’ai perdu mon emploi et, même s’il m’aurait été facile de retrouver un emploi dans le domaine grâce à mon expérience, j’ai décidé de franchir le pas et de faire une formation en développement web. Après avoir cherché, je suis tombé sur BeCode. J’ai vu une vidéo de Tom et Ayaan, communications officers, un live Facebook, et je trouvais qu’il y avait beaucoup d’énergie, une bonne ambiance, c’était très chouette. L’approche pédagogique était aussi intéressante car il s’agissait d’apprendre par soi-même dans une bonne ambiance, de la bienveillance…”

Comment as-tu vécu ta formation ?
“J’ai tout fait pour entrer dans la formation. Au lieu de suivre les 20 parcours demandés, j’en ai suivi plus de 60. J’ai réussi les sélections, et j’ai vécu une très belle expérience.”

“D’un aspect technique, j’ai évidemment appris plein de choses, mais c’est surtout la mentalité qui m’a plu. Pour moi, vous aviez tout compris chez BeCode. Pour bien travailler, il faut que les gens s’entendent bien, il faut un bon esprit d’équipe, il faut que tout le monde se tire vers le haut.”

“Ensuite, j’ai fait mon stage auprès de mon ami web développeur et j’ai travaillé avec lui en tant que freelance, en faisant du WordPress. Puis, un jour, Alexandre et Emily, mes anciens coachs, m’ont contactés car BeCode allait ouvrir à Liège.”

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre l’équipe BeCode ?
“A la base, j’étais freelance, je commençais à avoir des clients, donc quand BeCode m’a proposé l’emploi, j’étais intéressé, mais j’avais déjà un projet en cours. Ils m’ont invité à visiter le campus liégeois afin d’y rencontrer les coachs, Leny et Kevin, et je suis passé y dire bonjour.”

“Dès que je suis entré, que j’ai vu l’ambiance et la motivation des gens, je me suis rendu compte que ça me manquait. En tant que freelance, je travaillais tout seul, et l’ambiance d’équipe me manquait. C’est la discussion que j’ai eue avec les coachs qui m’a convaincu. J’ai donc décidé de devenir coach, et je ne le regrette pas.”

Peux-tu nous parler de ton travail au quotidien ?
“Je suis coach en développement web à Liège. Je suis donc des apprenants dans leur parcours. BeCode, c’est comme une fusée : on lance les gens sur le marché de l’emploi. Moi, je m’occupe de la phase 1 : faire en sorte que les participants acquièrent des compétences techniques. Au quotidien, je leur donne des exercices, des parcours, des projets à réaliser. Je dois aussi m’assurer qu’il y ait une bonne harmonie dans le groupe. Je leur donne aussi des pistes lorsqu’ils sont bloqués. Je les motive et les encourage.”

Outre ta casquette de coach, tu travailles aussi sur le site web de BeCode. Tu peux nous en parler ?
“Il y a pas mal de travail à faire sur le site web. Parfois, les cordonniers sont les plus mal chaussés. Chez BeCode, on forme des développeurs, mais on a peu de temps pour s’occuper de notre propre site web. Pour le site, on a utilisé un thème qui s’appelle Divi, qui permet à des utilisateurs qui ne sont pas codeurs de pouvoir malgré tout créer du design web. Mais le site étant conséquent et le nombre de personnes qui l’éditent étant assez grand, il faut régler un tas de petits soucis de design, de liens,… Il y a beaucoup de travail!”

“En plus, on est en train de réécrire toutes les pages avec Margot, communications officer, et de changer le design.”

En tant que coach, quelle est ta partie préférée de la formation ?
“J’aime beaucoup la Prairie, car c’est là où la magie prend forme car les gens se rencontrent, ils découvrent la matière, et c’est là où on forme l’équipe. C’est là où des inconnus deviennent un groupe de collègues, voire un groupe d’amis avec un objectif commun. Souvent, après 3 semaines, les apprenants nous disent : “C’est incroyable! Je savais que BeCode, c’était bien, mais je n’imaginais pas que c’était aussi bien!” En trois semaines, ils apprennent plein de choses techniques et créent de nouveaux liens dans cette expérience humaine. C’est vraiment un moment magique.”

Quels sont les plus grands défis ou obstacles que tu dois surmonter dans ton travail ?
“Quand un junior est démotivé et qu’il ne l’exprime pas, il faut le déceler. C’est difficile quand quelqu’un ne veut pas dire qu’il ne va pas bien. Aussi, c’est compliqué quand ça ne se passe pas bien, par exemple lorsqu’un apprenant ne remet pas ses travaux, est absent… Il faut alors prendre des décisions et parfois des sanctions, et c’est plus difficile évidemment. Mais il faut le faire pour le bien du groupe. Les apprenants doivent avant tout s’aider eux-mêmes.”

Comment fais-tu pour surmonter ces défis ?
“Certains se prennent en main directement et c’est très facile. Pour d’autres, il faut leur donner des petits défis quotidiens pour qu’ils voient leur propre progression et qu’ils puissent nous donner un retour sur leur parcours. Il faut aussi leur donner des responsabilités : “Je te donne cette tâche, tu as X jours pour la réaliser et pour me rendre un rapport.” ça responsabilise les gens.”

Quel est l’aspect que tu préfères dans ton travail ?
“Voir les gens évoluer et les voir acquérir la mentalité de développeur. Être développeur, c’est un métier difficile car on est souvent bloqués, frustrés par le code. Mais c’est aussi très valorisant car quand on réussit à se débloquer, on est très satisfait. Et voir les gens vivre ça et se dire “J’ai vécu des moments difficiles, mais je sais que c’est comme ça qu’on réussit”, c’est ma plus belle réussite.”

Qu’as-tu appris sur toi-même depuis que tu as commencé cette aventure ?
“J’ai appris beaucoup de choses. Un des principes de BeCode est de sortir de sa zone de confort. Je pratique cela très souvent. J’ai appris que je pouvais m’exprimer en public, tenir un discours, gérer une équipe. Je pensais en être capable, mais je n’avais jamais eu l’occasion de le faire. Au début, j’ai un peu pataugé, mais j’ai appris que j’étais capable de tout cela et j’en suis très content. On n’a jamais fini d’apprendre.”

Quel a été ton moment préféré chez BeCode ?
“Je dirais : la remise de diplômes de la première promotion que j’ai suivie en tant que coach. C’était la fin de l’expérience pour eux. Ils avaient l’air heureux et épanouis. On a bien rigolé ensemble, c’était vraiment chouette. Revoir les apprenants quelques mois plus tard, après leur stage, ça fait toujours plaisir. C’est chouette de voir comment ils ont évolué. C’est aussi l’occasion pour nous de voir les apprenants après qu’ils aient réussi.”

“Par exemple, il y a quelques semaines, j’ai reçu un message d’un ancien apprenant avec qui ça avait été difficile. Aujourd’hui, il a trouvé un emploi en CDI. Ça m’a fait très plaisir de recevoir un petit message de lui.”

Si tu devais résumer BeCode en un seul mot, lequel serait-ce ?
“Se dépasser. Comme je l’ai expliqué plus tôt, BeCode vous aide à sortir de votre zone de confort et à chercher des ressources en vous que vous ne soupçonniez même pas et qui vous aident à apprendre des choses techniques et humaines. C’est à ça que sert BeCode.”

Souhaites-tu ajouter quelque chose ?
“J’aimerais adresser un message aux futurs candidats : tout le monde peut apprendre n’importe quoi. Il suffit d’avoir la volonté et la motivation, et on peut apprendre beaucoup de choses. Il faut juste croire en soi. Croyez en vous!”

“J’ai tout fait pour entrer dans la formation. Au lieu de suivre les 20 parcours demandés, j’en ai suivi plus de 60.”

Latest news

Recent articles

Sourcing & Recruitment Officer

Sourcing & Recruitment Officer

Chez BeCode, notre mission est de permettre aux talents digitaux inexploités de demain de s'épanouir. Nous sommes une école de code axée sur l'impact social, spécialisée dans les compétences numériques en demande sur le marché et utilisant la pédagogie active. Nous...

Inside Sales

Inside Sales

Job overviewAt BeCode, our mission is to enable tomorrow’s untapped digital talents to blossom. We are a social impact-driven coding school, specialized in in-demand digital skills and using active pedagogy, helping motivated individuals in vulnerable professional...

People Officer

People Officer

Job overviewAt BeCode, we have 1 mission: enabling tomorrow’s untapped digital talents to blossom. We are a social impact-driven coding school, specialized in in-demand digital skills, using active pedagogy, and we help particularly vulnerable, yet motivated,...