[Meet the team]: Ibe Denaux, coach AI et fan de robotique

par Feb 26, 2021Actualités

Après avoir travaillé en tant qu’ingénieur pendant quelques années, ibe a voulu changer de vie. Une nouvelle opportunité s’est justement présentée à lui, réunissant sa passion pour l’IT et l’éducation. Il a donc décidé de faire le grand saut et a rejoint l’équipe BeCode en septembre. Aujourd’hui, il prépare ses premiers apprenants AI gantois à leur nouvelle carrière. Envie de savoir comment Ibe intègre son savoir en robotique dans la formation, ou de découvrir sur quels projets il travaille actuellement ? Alors découvrez son interview. 

Peux-tu me parler de toi ?
Je travaillais comme ingénieur chez Duco, mais j’ai commencé à chercher un nouveau défi. Ma sœur avait des contacts chez BeCode et m’a conseillé de postuler. En septembre, j’ai commencé à travailler en tant que coach en IA chez BeCode Gand. J’avais toujours été intéressé par le monde de l’éducation, mais je trouvais que c’était vraiment un trop grand changement. Cependant, coacher ceux qui veulent commencer une nouvelle carrière dans ce domaine m’a semblé être un pas dans la bonne direction. Chez BeCode, on ne cherchait pas une personne ayant des années d’expérience dans l’enseignement. BeCode était plutôt à la recherche de quelqu’un qui possède les connaissances professionnelles nécessaires et qui peut également bien fonctionner dans un environnement social. Le poste semblait me convenir parfaitement, j’ai donc décidé de postuler. Un bref entretien avec la direction a rapidement suivi et j’ai été embauché avant même que je ne m’en rende compte.” 

Outre l’encadrement des juniors, je travaille également sur plusieurs projets de robotique. Comme ceux-ci prennent beaucoup de temps, je me concentre principalement sur de petits projets comme la mise en place de (chat)bots. Vous n’avez pas à investir beaucoup de temps dans ces projets et vous obtenez beaucoup de fun en retour.” 

Peux-tu nous parler des projets de robotique sur lesquels tu travailles ?
Je m’occupe d’Arai, un petit robot que possède BeCode, mais qui n’a pas été beaucoup utilisé jusqu’à présent. Dans la première phase de mon projet, j’espère pouvoir établir une connexion entre lui et notre serveur Discord, ce qui est plus difficile et plus long que je ne le pensais au départ. Les possibilités sont infinies avec ce robot et on n’a pas nécessairement besoin d’avoir une formation en robotique pour le programmer. Quelques connaissances en robotique peuvent être utiles, mais ce n’est absolument pas une exigence.” 

Où en es-tu dans ce projet ?
J’ai réussi à connecter Arai au serveur Discord, mais faute de temps pour l’entraîner, j’ai mis la connexion hors ligne pour l’instant. Dans la prochaine phase, le robot sera programmé à des fins de marketing. J’espère pouvoir connecter le chatbot que j’ai développé au robot, Arai, afin qu’il puisse converser avec les gens et répondre à leurs questions. De plus, j’aimerais aussi voir Arai se promener sur le campus et interagir avec son environnement.” 

Tu nous as dit que tu travailles aussi sur de plus petits projets. D’où t’es venue cette idée ?
A l’occasion de la semaine de la poésie, chaque classe a été invitée à écrire un poème. Cela semblait être l’occasion parfaite d’envoyer des contributions partiellement générées par l’IA. Le but initial du bot était de générer des poèmes pour la semaine de la poésie, mais entre-temps, le bot est devenu une source de divertissement.” 

Que faut-il faire pour générer un poème ?
Le traitement du langage naturel repose sur les réseaux de neurones. Un réseau de neurones est un réseau assez complexe de neurones qui établit des connexions avec d’autres neurones de ce même réseau. Le but ultime d’un tel réseau dans un contexte de NLP est de prédire ce que sera le mot suivant dans une séquence de mots. Le réseau est formé à l’aide d’un ensemble de données, qui dans ce cas provient de Wikipédia. En formant le réseau, il comprendra quels mots sont liés les uns aux autres et pourra ainsi prédire quel sera le mot suivant dans la séquence. Ainsi, si vous entrez le terme de recherche “échecs”, le réseau pensera au roi, à la reine, à la tour, au chevalier, etc. Le robot de poésie fonctionne de la même manière. Les mots qui apparaîtront seront liés à la poésie”.” 

Quelles ont été les différentes étapes par lesquelles tu es passé pour créer ce bot? 
En plus du robot de poésie, j’ai conçu un chatbot. Le chatbot et le bot de poésie sont 

tous deux basés sur GPT-3, le dernier modèle PNL d’OpenAI. Il m’a suffi de créer une interface entre notre serveur et l’API GPT-3 pour que vous receviez une réponse lorsque vous interagissez avec le bot. Plus le bot reçoit de données, plus sa prédiction sera correcte.” 

”Lorsqu’il fait une prédiction, le chatbot doit tenir compte de certains traits de caractère (sarcastique, amical, serviable) et des conversations précédentes qu’il a eues avec l’utilisateur. Mais plus la séquence d’entrée est importante, plus il est coûteux de générer une sortie et plus il faut de temps à l’utilisateur pour recevoir une réponse. J’ai donc configuré le bot de manière à ce qu’il ne doive prendre en compte que les traits de caractère ainsi que les deux dernières interactions avec l’utilisateur lors de la formulation d’une réponse.” 

Donc, connaître Python et le NLP, c’est important pour développer des bots. As-tu utilisé d’autres technologies dans ton processus de développement ?
En fait, j’ai utilisé très peu de technologies. Ces bots ont Discord comme interface et pour les configurer, il suffit de savoir programmer en Python. Même la connaissance du NLP n’est pas vraiment nécessaire, mais ça vous aide à comprendre ce qui se passe en coulisses, comment augmenter les performances de votre robot et quel est le contexte important pour faire une prédiction.” 

Si on ne veut pas utiliser GPT-3, il y a beaucoup d’autres technologies, qui sont également couvertes dans la formation, que l’on peut utiliser. Logiquement, vous commencez par interpréter et traiter vos données. Pour construire votre modèle, vous pouvez utiliser des outils comme GPT-2. La conception et la formation de votre propre réseau, à son tour, peut se faire via Tensorflow ou Pytorch.” 

Au cours du dernier chapitre de la formation, les juniors sont initiés aux réseaux neuronaux et à la façon de les former à l’utilisation des données. Ainsi, ils seront parfaitement capables de réaliser des projets similaires.” 

Les juniors t’ont-ils aidé à développer les bots ?
”J’ai conçu le chatbot en une soirée parce que les juniors avaient une semaine de congé et que je n’avais personne à qui parler. Le bot m’a également remplacé pendant ma formation Simplon – évidemment, en collaboration avec un de mes collègues coach. Le bot est un chouette outil, mais il ne peut pas remplacer complètement un coach.” 

Le chatbot, aussi appelé Ibot Denaux, est le petit frère du bot de poésie. Ce bot ne génère pas de poèmes. Il est principalement destiné à des fins de divertissement, mais il peut aussi expliquer des concepts. Néanmoins, il faut parfois s’accrocher quand il vous répond. Le bot a été programmé pour répondre de manière sarcastique, ce qui le fait souvent mentir ou faire des blagues. C’est amusant pour les étudiants de voir ce qui est possible avec l’IA.” 

Selon toi, pourquoi est-ce important pour les apprenants de participer à de tels projets ?
”Ca leur permet de se familiariser avec les technologies qui se cachent derrière un chatbot. Ce genre de projet devrait également leur montrer que le NLP peut aussi être utilisé à des fins ludiques. Le but de ce projet est en fait double, leur donner un objectif et les divertir.” 

Les autres promotions peuvent-elles aussi utiliser tes bots ?
“Le chatbot peut seulement être utilisé par les apprenants en IA de Gand, mais il est possible de l’intégrer aux autres serveurs. Le bot de poésie est accessible à tous.” 

As-tu prévu de développer des bots similaires dans un futur proche ?
“Les gens se lasseront de moi si je ne fais rien d’autre que développer des bots. Ça ne demande pas de grand effort et c’est amusant de les créer, mais je veux éviter de surcharger les serveurs. Mais qui sait, peut-être qu’une chouette idée me viendra?”

Latest news

Recent articles

Responsable Région Wallonie

Responsable Région Wallonie

Le rôle proposéCes 4 dernières années, BeCode s’est déployé sur plusieurs sites de manière rapide et agile. En tant que Responsable de Région, votre rôle sera de garantir le succès du développement continu et du fonctionnement des différents services BeCode dans toute...

HR Intern/Assistant

HR Intern/Assistant

Job overviewAre you looking for an internship with responsibilities and offering possibilities to experiment many HR topics in a challenging and innovative environment? Then this opportunity is for you! At BeCode, we have 1 mission: enabling tomorrow’s digital talents...

Field Recruiter – Flanders

Field Recruiter – Flanders

Becode is looking for a Field Recruiter!At BeCode, we have 1 mission: enabling tomorrow’s digital talents to blossom. We believe that education makes anything possible. Since 2017, BeCode has been offering inclusive coding bootcamps to jobseekers to start their career...